PEINDRE A L’AQUARELLE : sa technique, ses astuces

La réalisation d’une aquarelle peut se réaliser plus aisément en plein air aquarelle-plein-air.jpg par un équipement allégé, en effet nombre d’artiste se contente d’une petite boite d’aquarelle et d’un carnet déposés dans un sac c’est l’un des avantages majeurs de l’aquarelle. Mais n’oubliez pas que la palette de couleurs devra être pensée à l’avance en fonction du type de paysage.

Si vous optez pour la création d’une aquarelle en plein air, voici quelques petits conseils :

  • penser aux vêtements adéquates en fonction du temps,
  • le choix du lieu d’installation se fait généralement au hasard de la promenade mais installer votre chevalet dos au soleil,
  • pour une technique très en eau, pensez qu’il vous faudra davantage d’eau et que le temps de séchage est plus long
  • le choix du cadrage : - peindre l’intégralité du paysage

- se concentrer sur un seul élément de la scène

- ou laisser des surfaces vierges.

Où et comment s’installer :

  • choisir son point de vue
  • tout placer à portée de main
  • déterminer sa palette de couleurs

Les 3 indispensables :

  • une palette restreinte (un équipement allégé : une palette plus petite et des pinceaux à réservoir)
  • des pinceaux à réservoir (3 ou 4 de taille différente permettant à l’eau d’arriver systématiquement)
  • un chiffon (permettant d’essuyer votre pinceau pour changer de nuance si vous n’avez pas d’eau)

Petit conseil, il est préférable d’effectuer un croquis avant de passer à la couleur.

Le choix de la composition : il est préférable d’anticiper la progression du soleil et donc celle des ombres. La lumière ne doit pas être trop forte pour ne pas blanchir les couleurs, les atmosphères du matin ou du soir sont idéales. Cadrer l’élément sur lequel vous souhaitez attirer l’oeil : un animal, une fleur …

L’AQUARELLE en 4 QUESTIONS :

Comment créer des réserves sur le papier ?

Pour laisser certaines zones vierges, la gomme à masquer, appelée aussi drawing gum, s’applique avec un pinceau sur fond sec. Il faut attendre que la gomme ait séché sur le papier pour commencer à travailler. Certains aquarellistes n’emploient pas la gomme à masquer, qui donne des contours trop nets selon eux. Ils évitent simplement de mouiller les zones à réserver ou enlèvent la peinture humide avec un pinceau propre.

Pigments transparents ou opaques ?

Tous les pigments n’ont pas la même qualité de transparence, certains sont même opaques. Les fabricants indiquent sur l’emballage les différents degrés de transparence par des chiffres ou des lettres. les pigments transparents réfractent la lumière de façon très semblable au vitrail, ils permettent de créer des glacis.

Les pigments opaques sont très couvrants, proches de la gouache. Ils donnent des lavis plats et denses. On peut rendre un lavis plus transparent en y ajoutant de la gomme arabique.

Quels autres outils pour des effets originaux ?

Une éponge végétale trempée dans la peinture donne des effets vaporeux qui peuvent suggérer un feuillage. Un papier buvard tamponné sur un lavis humide crée des reliefs irréguliers. Des brins d’herbe traceront des traits souples et fins qui évoqueront des tiges de fleurs. Un peigne passé dans une couleur humide permet de créer de fines lignes parallèles pour peindre par exemple une pelouse, des roseaux …

Comment cadrer ?

On a d’un paysage une vision bien plus large que la surface du papier. Il faut donc choisir son cadrage. Dans un carton fort, on peut créer une ouverture d’un format homothétique au support, par laquelle on observera le paysage, utiliser une diapositive évidée ou bien acquérir un viseur de cadrage.

Voici ci-dessous quelques vidéos pour la réalisation de vos aquarelles :



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 21 articles | blog Gratuit | Abus?